Nouvelles

IMG_2596.jpg

3 août 2020

Implication des paramédics dans les cliniques de dépistage

Devant la nécessité de hausser l'accessibilité aux cliniques de dépistage de la COVID-19, en pleine période de vacances annuelles du personnel du Réseau de la santé et des services sociaux, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS, via son centre de coordination des services préhospitaliers d'urgence, a reçu positivement la proposition de la CTAE de mobiliser ses équipements et son personnel paramédical, afin de déployer des cliniques mobiles de dépistage.

Ainsi, la nouvelle acquisition par la coopérative ambulancière d'une roulotte adaptée, pour offrir des services de santé lors de situations extraordinaires ou d'événements d'envergure, est depuis deux semaines stationnée au 500, rue Murray, à Sherbrooke, comme équipement de support à la clinique de dépistage de la COVID-19. Cet équipement pourrait être déployé vers d'autres endroits, selon les besoins estriens.

 

De plus, grâce à l’arrivée de 15 nouveaux paramédics cet été, la CTAE est en mesure de libérer certains de ses employés pour supporter le personnel déjà présent dans les activités de dépistage. Une autorisation spéciale de la direction médicale nationale permet aux paramédics d’accomplir certains actes normalement limités, comme ce fut le cas pour d’autres professionnels de la santé. « Les paramédics sont de toute évidence habilités à accomplir ces actes professionnels et à intervenir auprès de différentes clientèles. C’est certes une entente gagnant-gagnant au sein des services préhospitaliers d’urgence en Estrie » de commenter Pascal Shannon, coordonnateur de ce service au sein du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

 

« Dès le début de la pandémie, nos ambulanciers se sont mobilisés pour assurer le maintien d’un service de qualité, malgré les contraintes que nous imposent la COVID-19. Nous sommes fiers de renforcer notre contribution dans cette lutte au virus en rendant disponibles nos professionnels et équipements » de renchérir Jean-François Pellerin, directeur des opérations pour la CTAE. De plus, trois ambulances, en réserve au sein de la flotte de la CTAE, seront aussi utilisées pour des activités de dépistage mobiles et ponctuelles, selon les besoins. Là aussi les paramédics seront appelés à collaborer.

 

Le directeur général de la CTAE, Mario Morand, souligne cette nouvelle percée des paramédics dans la communauté. « Au niveau de notre planification stratégique triennale, nous avons identifié ce type d’occasion de mettre en valeur et à profit ces spécialistes de l’intervention d’urgence, que sont les techniciens ambulanciers paramédics ».

 

L’ensemble des intervenants impliqués dans ce projet est fier de l’aboutissement de cet excellent partenariat au sein du Réseau estrien de la santé et des services sociaux.

 

Retour aux nouvelles